Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Ires et délires

Ires et délires

Mes amours, mes douleurs ...

Publié le par Paloma

Symphonie d'automne




La nuit a accroché
Sa palette
D'ombres rousses
Et d'ors vieillis.




Les contours
Se sont adoucis
Les arrêtes se sont
Faites courbes.




La musique
S'est ralentie
Et le temps
S'est suspendu.




La douceur
A fait place
Au flamboiement
Et la nature s'assoupit.






Paloma GUERAN, le 28 septembre 2014 ( Tous Droits Réservés )

Voir les commentaires

Publié le par Paloma

Évanescence




Ma mémoire
S'efface
Mon corps
S'oublie.


Aérienne
Sans contours
Je suis floue
Oubli.


Je me dilate
Et me fonds
Dans un espace
Un temps autre.


Aisance
Blanche
Libre
Je suis Autre.




Paloma GUERAN, le 20 septembre 2014 (Tous Droits Réservés)

Voir les commentaires

Publié le par Paloma

Funambule. A Marilou




Je marche sur
Le fil tenu
De ta vie
Qui oscille.


A cœur battant
Je me suspends
A cet autre fil
Sur lequel nous sommes
Liées, reliées.


Ton cœur fatigué
A sonné l'alarme
Et tu restes si fragile
Tentant de retenir
L'instant.


Comme j'aimerais Jean-Pierre Schneider
Te donner mon
Souffle de vie
Et te soustraire
Au péril qui te guette.




Paloma GUERAN,le 7 septembre 2014 ( Tous droits réservés)

Voir les commentaires

Publié le par Paloma

Voir les commentaires

Publié le par Paloma

Conscience




Brouhaha
Des hommes
Ma tête
Se fracasse.


Contre le mur
Du silence
Mon cri
S'éclate.


Je me répands
Goutte de sang
Je m'efface
Deviens l'Ombre.




Paloma GUERAN, le 4 Septembre 2014 ( Tous Droits Réservés)

Voir les commentaires

Publié le par Paloma

Reflux


La mer se retire
Doucement
Je la regarde
Me quitter.


Sous mes pieds
Le sable fuit
Je le sens
Me délaisser.


Mes lèvres
Savourent
Le goût du sel
Qui s'attarde.


Mais l'amertume
Gagne mon âme
Désolée
L'été s'éteint.


Paloma GUERAN 4 Septembre 2014 ( Tous Droits Réservés)

Voir les commentaires

Publié le par Paloma

Que ne puis-je ... A ma sœur




Être hors d'atteinte
Loin de la douleur
Qui m' habite
Et me torture.


Une fois encore
Sourire à
L'insouciance
Rire sans penser.


Te sauver et
Te tenir serrée
Blottie dans
Le bonheur.


Couper ce cordon
Infernal et féroce
Qui me blesse
Me torture et
Se nomme: DOULEUR.




Paloma GUERAN, le 2 septembre 2014 ( Tous Droits Réservés).

Voir les commentaires